Fin de résidence… « Exposition de 16 céramistes Mongols » à la galerie de l’U.M.A.

Voici aujourd’hui quelques nouvelles de la fin de la résidence de Patrice à Oulan Baator.

 » Depuis la fin juin , j’ai été assidu à mon travail dans l’atelier de « Next Nature » j’y retrouve chaque jour plusieurs céramistes qui animent l’atelier entourés de la famille de Naranbaatar. Son papa Amgalanbaatar qui est un artiste peintre renommé avec sa femme qui me chouchoute et me fait chaque midi de bons petits plats.

Grananchimed termine sa pièce pour l'exposition

Grananchimed termine sa pièce pour l'exposition

Dans cet atelier , il y a une pyrograveuse qui fonctionne comme une imprimante, j’exploite cette opportunité pour graver des plaques de bois à partir de mes dessins,ensuite j’y presse de l’argile.
Je pense pouvoir exposer une douzaine de pièces sur les vingt réalisées , la terre est difficile et l’air très sec de Mongolie crée rapidement des tensions sur les pièces compliquées entrainant déformations et fendillements qui se confirment lors des cuissons.
Je suis également engagé dans un partage de savoir faire et l’on me presse de questions techniques, je fait quelques démonstrations de tournage et d’émaillage.
je constate qu’ici on se débrouille et parfois de façon mal aisée faute de ne pas connaitre bien des astuces du métier de céramiste.Je réalise quelques commandes pour l’atelier notamment un échantillonnage d’urnes funéraires que nous irons (en grande pompe) présenter aux pompes funèbres locales.
Des céramistes apportent leurs pièces à cuire dans le seul four de l’atelier .
je réalise les enfournements avec la femme de Naranbaatar.

enfournement dans le four électrique de Next Nature

Au petit matin , il fait une chaleur étouffante alors que le four vient de terminer sa chauffe ( cuisson à 1250°) dehors , la température est là aussi , 32° prévus dans l’après-midi.

Rafraichissement public sur la place Sukhbaatar.

Rafraichissement public sur la place Sukhbaatar.

L’exposition approche, j’assemble mes pièces et le dernier jour , je travaille tard dans la soirée. Je rentre à pied dans les quartiers déserts du sud de la ville, des chiens errants sont rassemblés autour des petits festins dans les tas d’ordures déposées sur les trottoirs .
La ville s’anime ,c’est la préparation du Naadam. Des drapeaux flottent un peu partout y compris sur les véhicules, la ville en effervescence se remplit: touristes étrangers , gens de la steppe; les embouteillages traditionnels du centre augmentent en nombre et densité , les commerces tournent à plein , des barnums se montent ici et là , la place Sukhbaatar est animée chaque soir ,j’en profite pour assister aux répétitions.

Répétitions pour le Naadam.

Répétitions pour le Naadam.

L’installation approche , avec Naranbaatar nous allons livrer mes pièces à la galerie de l’Union Mongole des Artistes  – U.M.A.- remplir les divers documents d’accueil et de présentation. Tamir chez qui je loge assure les traductions. L’inauguration est prévue le 13 juillet , les invitations sont déjà envoyées « 

Installation de l'exposition avec les céramistes Mongols.

Installation de l'exposition avec les céramistes Mongols.

Ecrire un commentaire